Après un an de vie commune avec des Irlandais, et en Irlande, je pense pouvoir me targuer de connaître assez bien ces derniers...
Comme chacun s'en doute, les Irlandais sont des gens comme tout le monde, à savoir qu'ils ont leurs qualités ET leurs défauts... Leur pays aussi d'ailleurs...

Creative Commons License photo credit: robohit
Mais on ne peux pas catégoriser leurs différents traits de caractère ou habitudes comme qualités et/ou défauts. Cela est laissé à l'apréciation de chacun par rapport à sa vision des choses, son éducation, ses origines, etc. Voilà plusieurs traits que je vais vous dépeindre, de façon un peu caricaturale certes, mais cela est pour donner un peu plus de punch à ce petit billet.

  • Les Irlandais sont les gens les plus gentils du monde. Pour faire une métaphore que tout le monde comprendra actuellement, ce sont un peu les "Chtit's" de l'Europe. Les Irlandais essayeront toujours de vous rendre service, étranger ou pas. Demandez votre route à un Irlandais, et il fera certainement un bout de chemin avec vous pour que vous lui racontiez "votre histoire" ("What's your story?" dans le texte). Les gens ayant cette ouverture aux autres en France (puisque c'est le pays que je connais le mieux, hein... ;-)) ne se comptent pas par milliers, loin de là, et c'est dommage.

  • Les Irlandais adoooooooorent la France. En fait, dès que c'est Français, ça leur parait chouette, cool, "in", "flex", enfin vous voyez quoi. Les Irlandais mettront 4 euros de plus dans une bouteille de vin juste parce que c'est écrit en Français dessus, alors qu'on sait très bien, que chez nous, on peut trouver de la piquette qui fait bien mal à l'estomac avec écrit tout en Français dessus : "Mélange de 11 vins Européens". Et bon, le vin n'est qu'un example, vous pouvez étendre ça aux vétements, aux cosmétiques, à la nouriture en général, aux fromages plus spécialement, aux voitures, aux garçons (Et oui, on a encore cette vieille réputation d' "excelent amant"...) et enfin l'accent... Car oui, notre accent est légendaire. Nous on le trouve immonde, moche, les profs d'anglais s'arrachent les cheveux à nous faire prononcer "this" en souflant sur une feuille, le h aspiré de "Hello" en mettant un mouchoir devant sa bouche ou je ne sais quelles astuces... Mais comme de bons collégiens, on s'en fout et on veut pas avoir la honte devant les potes et on balance des "Hélo, maille naïïme isse Pierre. Vââââte taillme isse ite, plizzz?". Et bien ici, ressortez la même phrase, avec le même accent, et vous les faites toutes fondre...

  • Les Irlandais participent à un concours permanent de "je parle plus fort que le voisin", moi j'appelle ça le championnat du monde de discretion. Souvent, il y a même des épreuves par équipes dans les pubs, et ils arrivent à couvrir la musique! Et vas-y que je lève mon verre alors que je tiens pas debout, le type de derrière se prend une douche à la guinness... Et vas-y qu'on chante une chanson paillarde alors que le DJ passe un slow... Cela est valable essentiellement pour les hommes.
    Mais les Irlandaises participent à deux autres concours permanents. Le premier est de la même discipline, la discretion. Il s'agit du "je jacasse plus fort que ma copine". Ce concours, auquel on assiste dès que l'Irlandaise se pouponne (on y viendra) est une symphonie, cacophonie de "ahhhhhh, soooo cute!!!", "Lovellllllyyyyy, definitly lovely!!!!", "Myyyy god!!!!" ou enfin "Jesuuuuuuus" (oui, en anglais, pour dire "bon sang" ou un truc comme ça, on dit "Jesus". Pour faire plus fort, on peut aussi dire "Jesus Christ" mais là c'est mauvais genre...). Les entrainements à ce concours sont fermés au public masculin, puisqu'a lieu dans les toilettes des femmes, mais à écouter mes compatriotes Françaises ici bas, les tympans en prennent un sacré coup et mieux vaut éviter l'expérience.( Monsieur Quiès a inventé et testé ses fameuses boules dans les toilettes des femmes des pubs Irlandais.) Le deuxième concours est le concours de "j'arrive à mettre plus de blush que toi sur mon visage"... Car oui, on est en Irlande, un des pays à la plus forte pluviométries dans le monde, toutes les filles ont le même teint que si elles revenaient de St Barth, et tout le monde trouve ça normal...

  • Les Irlandais sont très ouverts et communicatifs. Impossible de passer une soirée seul(e) dans un pub Irlandais! (parce que oui, en Irlande, vous n'êtes ni un pariât, ni un poivrot si vous vous pointez seul(e) dans un pub...). Vous me direz que l'alcool aide, mais ce n'est pas que ça. Le pub est vraiment LE lieu de rencontre populaire. Contrairement à beaucoup de lieux en France, on ne vous regarde pas bizarrement quand vous voulez abordez quelqu'un. (c'est qui ce sans-ami? Oh, non! Encore un lourd qui veut me draguer!). Aller se déguster une bière seul n'est pas non plus signe d'alcoolisme, là où toutes les associations de quartiers sont déjà sur votre dos dans notre douce France... En clair, les Irlandais ne sont pas imbus de leur personne contrairement à d'autres pays Européens.

  • L'Irlande, c'est le pays (l'île) des moutons, du Connemara, et surtout de LA PLUIE! Les Irlandais vivent avec depuis qu'ils sont nés, et ils en tiennent une certaine fierté. C'est un peu comme le fromage chez nous quoi, c'est sacré. Mais la pluie a fini par leur liquéfier leur sens de l'objectivité par rapport à la météo... Lorsqu'il pleut, le temps est "OK" voire "bad" quand on arrive au stade tempête de grêle. Lorsqu'il ne pleut pas, "Il fait beau". Eh, oh, faut arrêter la fumette les Irish là! Il y a des gros nuages plein le ciel, on a pas vu le soleil depuis 3 semaines, et il fait "beau"??? L'an dernier, il a fait beau une semaine. Sérieux, on a eu un superbe soleil bien chaud, pas un nuage pendant TOUTE une semaine (Les Français de Galway vont avoir du mal à me croire), résultat , on avait un beau 25-26°C dehors. Le régal, non? Et bien, j'ai retrouvé mes colocataires allongées dans le canapé, télé éteinte (c'est là qu'on se rend compte de la gravité de la situation en Irlande... J'y reviendrais) me disant: "il fait trop trop chaud, on en peux plus, on va louer un ventilateur...".

  • Les Irlandais sont crades. Si un Irlandais lit cela, il va dire que je suis mal placé pour parler... Car, il faut savoir qu'outre-manche, les français ont la réputation d'être spécialement négligents, et de sentir l'ail. Et bien, mes amis Irlandais, vous faites pas mieux! Je ne rentrerais pas dans les détails pour garder mon lectorat -si nombreux- jusqu'au bout de cette page, mais pour résumer (tout ce qui suit n'est pas issu uniquement de mon expérience, mais aussi de témoignages recueillis ci et là de personnes non Irlandaises):

  • La brosse à chiottes, ça sert à quelque chose, surtout les lendemains de fête!
  • Les cheveux, les poils, ça ne pousse pas dans les baignoires ou douches, alors on les enlève.
  • Le papier toilettes, ça se rachète.
  • On ne crache pas dans la rue et dans les lieux publics, c'est moche et abjecte.
  • On ne rote pas en public non plus (même dans les pubs, où les boissons et le bruit ambiant pourrait justifer quoi que ça soit)
  • On ne fume pas dans les toilettes.
  • On débarrasse sa table au Mc Do, Super Macs, Quick ou autre fast-food, c'est la moindre des politesse, les gens ne sont pas là pour débarrasser vos cochonneries.
  • Se mettre des gousses d'ail dans le nez ne soigne en rien le rhume. (véridique!!! Pauline peut en attester!)
  • Vivre avec le même pyjama toute la semaine chez soi n'est pas la plus hygiènique des vies.
- Les Irlandais sont sportifs. Avec tout ce qu'ils s'enfilent au pub, heureusement vous me direz. Mais les Irlandais sont sportifs ET courageux. Ils font du footing sous une pluie battante. Les entrainements de rugby ont lieu même sous la pluie et dans le froid. Ils ont véritablement tous une panoplie de sportif à la maison, et ils ont tout mon respect pour ça, car j'ai même pas un jogging ou même encore des baskets de sport... Oui, je suis un gros feignant concernant le sport... Bon, je vais au boulot à vélo (pour raisons budgétaires et non sportives ou convictions...), donc j'élimine aussi mes bières à ma façon... Mais eux, ils bougent tout le temps! Ils font partie d'associations sportives, se donnent à fond et ça, ça m'épate! Le truc le plus génial, c'est le sport des filles : la marche... Elles mettent les bandanas en éponge, les baskets, le cycliste qui moule les fesses (ou les bourlets, au choix), une copine pour papoter (ou un ipod pour les sans-amis) et ont l'air ridicule!!!! Mais elles font du sport...
  • Les Irlandais sont dépensiers. Peut-être est-ce dû au fait que leur économie ait litteralement explosé en 20 ans (sûrement d'ailleurs). Et oui vous ne verrez pas de Twingo (pas assez cher mon fils) en Irlande, pas de voiture immatriculées avant 95 (trop vieille mon fils) , mais vous verrez beaucoup de grosses berlines (je pensais pas que Toyota et Lexus vendaient autant de bagnoles!!!), et énormément de gros 4x4 (des fois, on se croirait dans Paris XVIe. J'ai même vu des Bentley et Rolls Royce à Galway!). Les Irlandais ont une paye environ supérieure de 20% à une paye Française à qualification équivalente. Les impots sont moins importants qu'en France et retenus à la source. Donc quand un Irlandais a sa paye, il sait que c'est TOUT pour lui et il s'éclate alors. En France, on nous donne de l'argent pour nous grapiller 12% ici, 23% là quelques mois après, alors on dépense rien, en se disant qu'on va devoir le rendre beintôt tout cet argent! Alors oui, notre rapport à l'argent est différent. Nous l'épargnons de peur de ne pas en avoir gardé assez, et les Irlandais le dépense sans soucis.

  • Les Irlandais sont accrocs à la télé. Je pense qu'il s'agît du dernier meuble sur lequel les huissiers Irlandais jettent leur dévolu... Et pour cause, toute la vie d'un Irlandais s'éffondre litteralement sans la télévision! Mes collocs en ont même besoin quand elles sont pas là... (si, si, la télé reste allumée alors que personne n'est dans la maison, au cas où le type de la météo veuille papoter avec votre bouilloire...). La télévision est une personne à part entière et il lui faut son abonnement au cable/satélite sinon rien ne va plus! Leurs émissions sont globalement celles de la télévision anglo-saxonne, où tout est basé sur le concept de télé réalité. Envoyez 1 si vous voulez que Maurice fasse partie du Jury. Envoyez 2 si vous pensez que Christelle va éliminer Brandon parce qu'il lui a offert un chemisier rose pour son anniversaire... Pfff, mais franchement, qu'est-ce qu'on s'en fou!? Le pire, c'est qu'ils en conviennent que c'est nul, qu'ils apprennent rien en regardant cette boite à image, mais ils continuent... Mais bref, chacun sa tare... Moi, je pourrais passer des heures derrières mon ordinateur... Et souvent, c'est du même niveau que Brandon et Christelle...

  • Les Irlandais sont de faux écolos. La couleur de l'Irlande, c'est le vert. La couleur du gouvernement Irlandais depuis 15 ans, c'est vert. Le tri sélectif en Irlande, c'est en place depuis 10 ans, et c'est complètement rentré dans les mœurs (Attention, ici, on paye à la quantité d'ordures que l'on génère!). Mais avec l'explosion de l'économie, les choses ont vite dépassé le dogme écologique que le pays tentait de suivre... Les gens sont devenus riches, alors ils ont d'abord acheté de grosses voitures qui polluent beaucoup (un BMW X5 avec lequel roule le Maire "écolo" de Galway polue 3 fois plus qu'une nouvelle Fiat 500 et pourtant ils ont la même finalité: transporter des gens). Puis, ils ont gagné en confort, chauffage électrique, climatisation, une télé, deux télés, trois télés... Alors, amis écolos Français, remplis d'espoir pour une planète plus saine, il y a du boulot par ici... La quasi totalité des boutiques de Galway ont à la fois, le chauffage ET la climatisation. Il n'a pas été rare de retrouver ma maison grande éclairée, deux télévisions allumées, chauffage à fond, avec personne dedans... Mes collocs étaient parties en Week-end. (et tristement, je n'exagère pas...). Il y a aussi une espèce de tradition en Irlande, on laisse la lumière de dehors allumée pour signifier qu'il y a quelqu'un à l'intérieur. Mais comme il ne faut pas montrer quand la maison est vide, alors cette foutue lumière est allumée toute la nuit sur 75% des maisons...(durant une insomnie, j'ai calculé que sur une base d'une ampoule de 60W, sur la seule ville de Galway, 25 000 euros partaient en éclairage inutile chaque nuit.).

  • Les Irlandais sont bruyant, ça je l'ai dit, mais ils savent aussi se taire, et savent respecter le silence. C'est d'ailleurs assez impressionnant. Lorsque vous assistez à des "sessions" (plusieurs musiciens amateurs se retrouvent dans un pub, sans forcément se connaitre et jouent un répertoire commun de concert. C'est très sympa et vivant), il se peut qu'un musicien souhaite chanter seul. Il tape alors sa pinte 2 ou 3 fois sur sa table et instantanément, le pub absolument blindé de gens devient religieusement silencieux et le musicien commence alors sa chanson. Personne n'ose parler avant que la chanson soit terminée. Un tel respect pour le musicien, pour sa musique, son effort, est vraiment agréable et est une grande qualité que j'apprécie chez les Irlandais. Ne vous amusez pas à taper votre pinte trop fort durant une session, les gens vous attendront au tournant pour pousser la chansonnette...

  • Les Irlandais sont vraiment des gens conciliants. Il n'y a jamais de soucis, tout est pris à la légère. Encore la semaine dernière, j'ai amené mon loyer avec 16 jours de retard. En France, j'aurais été harcelé au téléphone, j'aurais peut-être même reçu une lettre de mon proprio. Là, j'ai été reçu parfaitement, avec le sourire, on m'a même demander si je voulais un thé. Il n'y avait pas de problème, ce qui comptait c'était que je sois là pour le payer! Voilà le bon côté de cette manière légère de gérer, les "affaires". Maintenant, d'un côté professionnel, c'est une horreur... Et c'est une des raisons qui nous pousse à déplacer notre société en dehors d'Irlande. Le toit de notre bureau s'est envolé le 26 décembre. Il a plu dans le bureau pendant 12 jours, puis le 7 janvier, le propriétaire a enfin répondu à nos message et nous a envoyé des ouvriers pour remettre un toit. Génial! Mais le chantier qui devait durer 5 jours, du 7 au 12 janvier donc, s'est terminé le 16 février car nous avons dit que nous allions finir la moquette et la peinture seuls, sinon, on y serait encore en Avril... Justement, nous voici en Avril, et le toit tout neuf, fuit déjà...

  • Mais bon, ceci résulte encore de mon expérience exclusivement personnelle... Alors un exemple plus général, et qui sera certainement plus probant pour les uns comme les autres. L'Irlande est un pays fabuleusement riche. Essentiellement grâce à l'Europe et à des investissements étrangers attirés par une fiscalité légère. Comment un pays aussi riche, aussi avancé que cela peut avoir des routes dans un état aussi catastrophique? La plus grande route qui relie Dublin à Galway, et qui traverse donc le pays de part en part est une deux voies (une pour chaque sens) sur sa majeure partie... C'est pourtant une route très fréquentée, par des poids lourds, autocars et automobilistes... La seule autoroute qui existe en Irlande est la M1 sur 50Km à la sortie de Dublin. Je veux bien que tout ne se fait pas du jour au lendemain, mais en 20 ans, ils ont eu le temps de le voir venir ce besoin transi de route praticable!!! Et le peu de route qu'ils peuvent améilorer pour la pose d'une canalisation ou d'un cable, c'est fait à la manière dont on répare nos départementales (trop de gravier, pas assez de goudron, pas nivelé, etc). Et on se retrouve avec une route en cuvette d'un côté, bosselée de l'autre et vue qu'il pleut, ça se remplit et chaque voiture prend soin d'aroser chaque piéton qui marche à côté (souvent Poussine ou moi dans le rôle du piéton). Alors l'Irlandais inventa Ryanair, célèbre pour ses vols low cost,pour ne pas utiliser les routes...

  • Les Irlandais se pouponnent. Le pub est une religion ici. Chaque religion a ses rîtes. La religion du pub impose une tenue de sortie pour chaque escapade noctambule. Les hommes sortent un jean et une chemise et hop, c'est plié. Là où cela devient intéressant, c'est les jeunes filles... Il faut montrer un maximum de peau... donc en cacher un minimum... Mini-jupe, mini-top, mini-débardeur, mini-robe, mini-sac (si, si, celui où tu rentres juste un téléphone et du blush...). Mais cela est de mise avec le maxi-maquillage. Car la peau que tu veux montrer doit être bronzée et vierge d'imperfections... Donc, on résume. Dans les pubs, vous croisez majoritairement des filles avec une mini-jupe, un décolleté prêt à exploser, une tête orange fluo tellement elle est poudrée, un mini-sac (avec le téléphone rose fluo, et la boite de blush... vide puisqu'il est sur le visage si vous avez suivi...) et 3 copines à côté habillées pareil. Franchement, qu'on aime ou pas le style Irlandais (qui emprunte beaucoup au style populaire Anglais et Écossais), il est vraiment pas désagréable de voir tout ces gens un minimum soignés... Car pendant la semaine, c'est pyjama party, dans la rue, à la fac, au supermarché, à la maison... Tout le monde est en pyjama tout le temps!!!!

Voilà, c'est fini. Pour ceux qui trouvent que je suis difficile, c'est très certainement vrai. Pour ceux qui sont d'accord, vous devez être aussi chiant que moi. Pour ceux qui trouvent que je suis un râleur, vous avez tord car malgré tout ça, je m'amuse beaucoup en Irlande, et je ne troquerai mon temps ici pour rien au monde.

L'Irlande vaut vraiment le coup d'oeil, les Irlandais (et Irlandaises) encore plus!