Ça fait le deuxième film que je me dis que je devrais t'annoncer à toi petit internaute, que j'aime les films gentillets...

Et oui, ça fait deux soirs de suite, que je m'enfile un petit film tout mignon, avec des gens heureux à la fin.
Donc pas de gens qui meurent tout le temps, pas de super méga météorite qui fonce tout droit sur la terre, pas de psychopathe qui habite sur le palier, pas de phénomènes étranges qui font que les gens perdent leurs yeux, etc, etc.

Donc j'en arrive à la conclusion suivante: j'aime les films gentillets. Ça fait pas mal au crâne, on est content pour le petit garçon qui a retrouvé son Papa et sa Maman et on va pas cauchemarder d'une attaque de termites géantes par le réseau EDF... Certains diront que je vis un peu dans le monde des bisounours, parce que machin, y'a la crise, y'a les tueurs en série, y'a Laurence Ferrari au JT, y'a plein de crottes de chien partout sur les trottoirs, y'a les impots, y'a la voisine qui a fait du poisson frit, mais j'assume COMPLÈTEMENT mon côté gamin!

Cette conclusion va en parfait accord avec mon constat de la semaine dernière: j'ai peur devant les films qui font peur alors je les finis jamais... Donc, à compter de maintenant, j'arrête les films qui font peur, ça ne me fait QUE perdre mon temps sans pour autant me distraire!

Donc pour ton information petit internaute, voici les deux films que j'ai regardé qui sont donc gentillets ET qui font pas peur (oui parce que des fois, j'ai peur devant des films gentillets...):

Cashback: l'histoire d'un garçon de 20 ans qui imagine qu'il peut arrêter le temps pour se distraire à sa guise pendant ses longues nuits à travailler dans un supermarché. Ces temps "morts" lui permettent de dessiner tout ce qu'il voit sous tous les angles.

August Rush: l'histoire d'un petit garçon orphelin (classique) qui est persuadé qu'il retrouvera ses parents grâce à la musique.

C'était ma pensée du soir.

Allez salut!