Hier soir (Mardi donc), nous avons décidé avec Tomek et Ben de faire comme nos collègues, c'est à dire une soirée cartes. Eux se réunissent tous les mardi soirs pour jouer au tarot. Ben, Tomek et moi, on est nuls à ces jeux, et ça nous énerve de perdre... Donc on s'est dit que nos soirées cartes à nous, ça serait pareil qu'eux mais avec des Guinness à la place des cartes. Et au moins, on est sûr de gagner...

Donc bref, nous voilà partis pour une soirée cartes, sans cartes, chez Tomek avec quelque pizzas... (histoire de faire vraiment "mec" gras et tout).
Une fois les pizzas englouties, le temps clément du soir, nous a véritablement poussés à monter sur le toi pour profiter du beau crépuscule avec une bière...
Je vous laisse profiter des photos prises par Tomek ce soir là. (http://tomekingalway.blogspot.com)

Mais, à minuit, nous nous sommes dit avec Ben, qu'il serait pas trop mal de rentrer chez nous pour ne pas être crevé le lendemain... Je laisse Ben en bas de chez lui, je reprend mon vélo. Et voilà.
Jusque là, la soirée a l'air "normale".

Mais sur mon vélo, dans Shop Street, je rêvais, ou regardais ailleurs, j'en sais rien. Et je n'ai pas vu un poteau (les poteaux de 1m20 de haut pour empêcher le stationnement...). Ce tendre poteau a donc retenu ma jambe droite, et moi avec. Par je ne sais quel miracle, je suis retombé sur mes deux pieds, mais le vélo, lui, a fait un beau salto avant en cognant le trottoir, et a fini sa course dans une vitrine...
Bilan: Moi:rien (un peu la honte quand même) et le vélo: chaîne cassée, guidon tordu.
Tout le monde dans la rue a prit soin de vérifier que j'allais bien, et hop je suis reparti... Mais en poussant le vélo.

Passant devant Rosin Dubh (un pub pour noctambules à Galway), un homme et une femme, voyant que j'avais un problème avec mon vélo, viennent me voir, me proposent d'aller à l'intérieur boire un verre et me présentent à leurs amis. Le groupe d'amis en question était formé d'irlandais et d'australiens.

Au début réticent, j'y suis allé. Les Irlandais étaient typiquement irlandais (bons vivants, marrants, buveurs et pas forcément super distingués), et les Australiens adorables! Et là, festival... Ils ont appris que mon anniversaire est le 12 de ce mois (demain quoi), donc tout était prétexte à trinquer! Le barman a tenu à me faire un cocktail spécial, les australiens ont voulu me faire boire leurs bières de chez eux... Donc au final, je n'ai rien déboursé (ça c'est de la soirée économique!), je me suis bien amusé, mais je suis rentré trop tard comme toujours!
Les photos de la deuxième partie de soirée arriveront quand les australiens me les auront envoyées!

Le réveil de ce matin était fichtrement dur! Surtout qu'il fallait aller à pied au boulot!