Palm ne s’était pas trompé

Salut Internaute,

On continue cette petite série sur les netbooks. Comme quoi il y avait des choses à raconter dessus!

En fait, en réfléchissant un peu, je me suis souvenu de l'épisode Foléo de Palm.

Souviens-toi Internaute! C'était en mars 2007, Palm était encore au plus bas (comme d'hab depuis 2003 vous me direz) et ils nous ont annoncé un terminal d'accès à Internet très compact, mais avec un clavier complet: le Foléo.

Un Psion, mais plus grand et connecté à Internet via un téléphone compatible et avec un bel écran couleur (le Palm Treo en tête de gondole bien entendu, mais d'autres modèles pouvaient implémenter le protocole de connexion via une appli)

Le concept était simple:

  • allumage et extinction instantané
  • grande autonomie
  • moitié moins cher qu'un laptop classique
  • clavier complet
  • facilement connectable à Internet
  • faible puissance de calcul
  • navigateur web intégré
  • faibles capacités multimédia
  • environ 1kg

Le prix de 499$ l'unité est considéré comme trop cher à l'époque pour le spectre fonctionnel couvert, et la cible visée (les pros, clairement).

Sans le savoir, Palm lance donc en 2007 le concept de netbook connecté... Mais ils l'ont appelé Foléo, et c'était un produit Palm, ce qui était franchement un handicap (le Pré en fait l'expérience encore aujourd'hui)...

Le Foléo n'était pas un netbook comme on l'entend aujourd'hui, pas aussi puissant qu'un netbook, doté d'un système d'exploitation inconnu du Grand Public. Car le netbook, dans la conscience collective, c'est l'EEEPC, lancé par Asus, 6 mois après l'annonce du Foléo. À l'origine sous Linux (Xandros de mémoire), c'est un mini ordinateur capable de faire tourner un système d'exploitation de bureau.

Puis les netbooks ont littéralement explosé sur ces 3 dernières années, et le marché en est maintenant inondé... Pour se différencier, des niches se créées, et l'on voit des netbooks atypiques apparaitre comme le Toshiba AC100...

Toshiba AC100

Le principe du petit Toshiba est simple:

  • même prix qu'un netbook
  • allumage et extinction instantané
  • facilement connectable à Internet (3G)
  • OS Android
  • clavier complet
  • environ 1kg
  • lecture HD possible

Mis à part, la capacité à lire des vidéos HD et Android (qui n'avait pas cette envergure en 2007), ce petit AC100 me fait bigrement penser à un Foléo!

Palm avait donc raison avec son Foléo??? Franchement, je pense que oui. Ils auraient dû s'entêter à commercialiser leur Foléo envers et contre tous. Leur positionnement professionnel leur aurait permis de capter en partie les pros qui se sont tournés vers le netbooks comme machine secondaire...

Et qui sait, Palm aurait alors pu être un contributeur de poids dans une communauté comme MeeGo ou encore Android!

Bref, pour moi, ils ont loupé le coche, et auraient pu faire quelque chose de vraiment bien avec leur Foléo.

Allez, salut!