Mika en concert...À Londres!

J'ai eu un Noël à retardement!!! Et oui, pour mon petit Noël, j'ai eu de la part de Poussine une place pour aller voir Mika en concert à Londres ce Mardi 26 février. Bon comme y aller tout seul n'était pas drôle, Marie m'a accompagné pour mon plus grand plaisir, et le sien aussi quand même!

Alors il a fallu organiser une petite expédition. Nous avons donc quitté l'Irlande, quitté nos moutons, notre Connemara (notre Michel Sardou), nos pubs et notre pluie de façon temporaire... Nous nous en sommes allés auprès des bus rouges, de la Reine et ses potes, répondre au London Calling des Clash (un peu plus rock'n'roll que notre Michel national mais passons) mais surtout pour nous rendre à cette fameuse Brixton Academy pour voir Môôôssieur Mika.

La Brixton Academy est une grande salle (pouvant contenir 4 921 personnes selon Wikipedia) qui d'extérieur ne ressemble vraiment pas à grand chose... Nous sommes arrivés à 17h (pour une ouverture à 19h) pour nous fondre dans un début de file d'attente faite d'adolescentes jacassantes et habillées "étrangement" (crête orange à plumes, pyjama à pois verts et roses...). Chose étonnante, nous nous trouvions en haut de la file encadrés par des allemands, des espagnols, des français et deux Islandaises (véridique!!!). Les Anglaises devaient nous snober et être vraiment scotchées à la première barrière. L'attente a été longue, surtout que la rue dans laquelle la file s'est établie n'est certainement pas la plus reluisante ni la plus réchauffée de Londres!!

19h, on nous fait enfin rentrer (hommes séparés des femmes!!!) et on a enfin le droit de s'asseoir. On n'a pas fait la queue pour rien, on a le premier siège du balcon, en face de la scène, pile poil entre les deux poursuites.

La plus grosse surprise de la soirée a été (pour moi en tous les cas), la présence de YELLE en tant que première partie!!! Pour ceux qui ne connaissent pas, YELLE c'est un peu la techtonik-chanson française. (Car oui, j'ai appris qu'on parlait beaucoup de la techtonik en France... J'ai voulu savoir ce que c'était et Marie m'a montré YELLE pour résumer.) Comme des images parlent plus que de longues phrases, voici YELLE:

[youtube:http://youtube.com/watch?v=36e9kZcRWGI]

Personnellement, je n'ai pas accroché sur la musique (le type au sampler agite sa tête au premier boom-boom), mais j'ai été véritablement impressionné par la performance de ces trois jeunes français. Ils sont arrivés dans une des plus grande salle de Londres, inconnus du public (venu voir un concert Pop), chantant en français et ont véritablement mis une super ambiance. YELLE n'a pas arrêté de sauter dans tous les sens, ses deux musiciens ont fait participer la salle entière. Bref, c'était une super mise en jambe pour la suite. Chapeau.

Puis est venu l'heure de Mika (21h tout de même). Une lancée avec un "Relax, take it easy" et c'est parti!

Réflexion de Marie dès son entrée en scène : "Il est vraiment taillé comme une craquette". C'est vrai, on a pas un Monsieur Muscle devant nous, mais c'est un vrai éléctron libre sur scène. Il passe d'un côté à un autre, saute, chante, crie, monte sur la batterie, fait intervenir les musiciens de partout, le tout dans un rythme de fou. On sait pourquoi il a cette ligne svelte, il ne s'arrête jamais...

La plupart des chansons sont mises en scènes, appuyée par des décors et personnages plus ou moins imaginaires.

PianoPlusieurs introductions se font au piano, tout simplement, et parte en vrille assez rapidement... On découvre les chansons sous un nouveau jour, théâtralisée et jouées, c'est vraiment génial d'avoir une scène vivante à ce point!!!

La mort et Mika "Love today" (le plus gros tube en Angleterre et en Irlande) est introduite par une scène de tendresse entre la mort et Mika... Je n'ai pas vraiment saisi le sens, mais l'ensemble était bien fait et a permis au chanteur de relancer de plus belle le concert.

Big girls"Big girls" fait intervenir deux danseuses bien en chair et une grosse poupée gonflable sur l'arrière de la scène... Marrant, vraiment tout en dérision et de bon goût.
Lolipop"Lolipop", l'ultime chanson du show a vraiment été mon moment préféré avec un petit spectacle d'ombres de l'ensemble de l'équipe déguisée en grosses peluches et lance un final dantesque mélangeant confettis, énormes ballons, montée des fans sur la scène, bref, un régal!!!
Quelques petits mots sur les musiciens...
- la batteuse, car oui il s'agit bien d'une femme, métisse, élancée, et super énergique. Elle participe activement au show, et s'offre même une superbe prestation façon "Stomp" avec l'aide de Mika sur des poubelles. Elle ira même fouler la basse à l'aide de ses baguettes afin d'en sortir un son... étrange. - Le bassiste, petit, asiatique à qui on donne 16 ans... Bien que mal éclairé durant tout le show, il est mis en avant plusieurs fois avec des solos bien sympas. Il passe plusieurs fois une guitare éléctrique à son cou et régale vraiment la galerie, autant qu'avec sa basse. - Le guitariste, il se distingue moins par son aspect physique, mais est vraiment impressionnant pour tous ses changements d'instruments en plein cours de morceau (un petit assistant lui prépare la guitare dans le bon sens lorsqu'il est nécessaire). Sur l'ensemble du show, il est vraiment sympa à regarder et donne vraiment l'impression de s'amuser et d'apprécier ce qu'il fait.

Je ne sais pas si ces musiciens ont été réunis par Mika lui-même, mais ils ont vraiment eu l'air de s'éclater pendant cette soirée placée sous le signe du délire d'entrée. Comme ce concert n'était qu'une date déplacée de la tournée finie en Décembre, aucun critique n'était dans la salle et Mika a annoncé au départ que l'équipe allait s'amuser sans complexes...

Ils ont eu l'air de s'amuser, et on a vraiment apprécié! C'était super, merci Poussine!!!!

PS: un grand merci à Nathalie qui nous a hébergé dans son petit chez elle!!!