La décéption des "grands"

Les uns et les autres le savent, je passe pas mal de temps à farfouiller par-ci par là de la musique. J'écoute ce qui sort sur jamendo, je me promène sur les albums "attendus" des tenors du domaine sur deezer ou d'autres plateformes d'écoutes.

Bien sûr, je me régale aussi avec last.fm, qui est et reste, mon service d'écoute de musique en ligne favori

Ceux qui connaissent le savent, jamendo ou last.fm, c'estmoyen quasi illimité de découvrir de nouveaux artistes, en restant dans les domaines que l'on apprécie.

J'ai découvert dernièrement, la radio Limbik Frequencies (radio Electro[u]nique) sur iTunes qui passe beaucoup de choses sympas. Bref, tous cela permet de se dégourdir les oreilles sur du son neuf et cela ne fait pas de mal!

Pourtant, des artistes sont déjà présents et reconnus... Ils nous font le plaisir de sortir quelques opus... Des fois, c'est bien, des fois, c'est grand, superbe, et des fois, pas du tout...

Alors voilà, aujourd'hui, je voudrais pousser mon coup de gueule contre ces artistes connus, voire très connus qui s'endorment sur leur lauriers, laisse la créativité de côté pour sortir un album tous les deux ans comme la maison disque a demandé car sinon, on les oublie. Je sais bien que nous sommes dans une économie de marché, mais le postulat comme quoi un artiste doit sortir un album tous les 18 mois ne peux que brider la créativité! Si l'artiste, bien que talentueux est vidé d'inspiration pendant 3 ans, on comptera alors 2 navets sur sa discographie, parce que Monsieur de La Maison de Disque voulait profiter de l'essor de l'artiste...

Ce qui déclanche mon énervement, c'est l'écoute de deux albums dits "attendus" et de ma déception...

Moby: last night

mobyPfffff, Moby quand même! Ça c'est un poid lourd! C'est pas rien! Play est un monument, et 18 a ses détracteurs mais perso, j'aimais bien. Ça restait bien dans la continuité de Play. Mais alors, toute cette attente pour cet album Last Night... On ouvre sur une piste bien molle "Ohh yeah", qui est répétitive, peu mélodieuse et finallement bien creuse en émotions. On continue sur une sorte de voyage musical, certes pas horrible, mais on saute d'une époque à une autre, changeant de styles tout en reconnaissant aucun. L'album est bien résumé dans la piste 257. zero, les rythmiques sont celles qu'on retrouverait dans n'importe quel Dance Ejay fourni avec le magazine du mois et les paroles cassent pas des briques.
Bref, pour moi cet album est plat...

Avec un peu de chauvinisme, on retiendra sûrement la piste "la même nuit" exclusive sur la version Française de l'album, où l'on retrouve le slameur Abd Al Malik (victoire de la musique de l'an dernier). Franchement, j'espère qu'en concert, Moby nous servira mieux et plus original...

Madonna: Hard Candy

madonna

Bon, je veux bien que les années 80 soient à nouveau à la mode, mais franchement, est-ce bien la peine de nous re-servir du réchauffé? On prend quelques rythmiques des années 80, des positions et tenues qui ont fait vendre dans ces mêmes années et on s'acoquine avec les grands noms du rap/r'n'b du moment... Pour moi, il s'agit d'un album sans créativité, sans aucune mélodie et qui ne fait que confirmer le fait que les maisons de disque commandent des albums aux artistes dès lors qu'ils sont rentables...
Personnelement, j'ai vraiment aimé les collaborations de Madonna sur ces précédents albums, avec Mirwais (ex Taxi Girl) notamment, mais là je n'accroche pas du tout!
Tant Moby nous a sorti deux ou trois choses positives sur son album, mais je en trouve qu'il n'y a rien à tirer de Hard Candy... Une pochette digne d'un designer de bas-étage débutant sur photoshop, une photo de Madonna tentant d'être "provoc'" comme à l'époque et des colaborations plus que marketing...

Madonna se plante, ou son Directeur Artistique se plante, mais en tout les cas, quelque chose ne colle pas... 

Voilà le coup de gueule du Lundi soir! J'ai été déçu de lâcher 20 euros (en bon d'achat offerts, OK) sur iTunes pour avoir ces albums que pourtant j'attendais!

Si vous en voulez pour votre argent, je ne saurais que vous conseiller le dernier album de RJD2 : the third hand ainsi que l'album des Fat Freddy's Drop : based on a true story qui sont tous les deux des chefs d'oeuvre!